Voyage dans le Nord pour visiter les belles villes du Pays Basque

Depuis des millénaires, la mer Cantabrique montre toute la puissance et la majesté de la nature sur les côtes du nord de l’Espagne et nous offre des coins pleins de beauté, sans oublier mes villes et cités qui surplombent la mer et auxquelles l’humanité a apporté une touche de couleur. Aujourd’hui, nous commençons un voyage, le long de la côte Cantabrique, depuis Hondarribia, à la frontière avec la France, en passant par Saint-Sébastien Santander Oviedo, jusqu’à La Corogne, avec des escales dans les coins les plus étonnants du nord du Pays Basque. Tout cela, pour goûter une gastronomie unique et profiter d’une culture fascinante. Tous les ingrédients sont là pour un voyage des sens avec la mer Cantabrique comme guide.

Hondarribia, l’intéressante cité du Pays Basque

La Bidassoa sert de frontière entre le Pays basque et la France. D’un côté, Hendaye, une belle ville française qui vaut le détour, de l’autre, la silhouette de l’église principale de Hondarribia, sur une plage avec quelques bateaux de pêche, à immortaliser dans ce qui est la première étape de notre voyage, le long de la côte du Pays Basque, en suivant le chemin du Soleil.

Après avoir traversé le Pórtico de Santa María et laissé derrière lui le Rincón de los pintores (le coin des peintres), où certains artistes viennent chaque jour offrir leurs œuvres, il se termine dans la Calle Mayor. C’est l’axe qui concentre la plus grande prolifération de bâtiments. Et il sert de guide pour découvrir certains endroits intéressants.

L’hôtel de ville, tout comme les maisons traditionnelles, se termine par de larges avant-toits. C’est une signature incontestable de l’architecture régionale. En suivant le parcours qui marque cette rue principale, nous passons devant l’église de Nuestra Señora del Manzano, pour arriver plus tard au Palais de Zuloaga Etxea, centre culturel de Hondarribia. Et pour se reposer, rien de tel que le Parador Nacional sur la Plaza de Armas. Celui-ci est situé à côté d’un point de vue permettant de contempler la mer.

Le quartier du port se trouve à l’extérieur de la zone fortifiée, autour de la rive. Ses maisons colorées à l’architecture traditionnelle offrent une atmosphère maritime à laquelle certains hôtels et restaurants donnent une saveur et un arôme à la pêche quotidienne. Après un succulent déjeuner, la promenade devient nécessaire en étant une bonne idée pour atteindre le marché aux poissons et pour les plus audacieux la ligne d’arrivée est au phare de Higuer.

Saint-Sébastien, ville majestueuse Pays Basque

Le Pays Basque possède l’une des villes les plus majestueuses et que l’on peut voir le long de la mer Cantabrique. A côté de Santander, la plage de La Concha se prête à être notre point de départ dans un tour de rues avec des bâtiments art déco, des sculptures qui peignent les vents et des restaurants tenus par les grands noms de la gastronomie mondiale. À Saint-Sébastien, la cuisine n’est pas seulement une autre partie de la maison, mais une spécialité remarquable qui est apprécié par la population locale et les étrangers.

À côté du port, où le Musée naval et l’Aquarium, l’un des plus anciens et des plus modernes au monde, ouvrent leurs portes. Il y a un réseau de rues ombragées par des bâtiments rénovés qui n’ont pas perdu le caractère d’une vieille ville. L’une de ces rues, le 31 août, est considérée comme l’une des meilleures rues du monde par le New York Times, en raison de son histoire et de sa disposition particulière.

Quand on parvient à abandonner le charme délicat des rues de la vieille ville, on arrive sur la Plaza de la Constitución. Autrefois, c’était une arène de taureaux, comme en témoigne la numérotation des balcons qui la surplombent.

Ensuite, le musée San Telmo est un bastion de la culture basque. De sa porte d’entrée, il faut continuer tout droit jusqu’à ce que vous trouviez la rivière Urumea, avec le Kursaal comme emblème de la ville.

Une demi-douzaine de ponts relient les deux feuilles de Saint-Sébastien, qui dans cette partie de la ville peut être parcourue à pied le long de la rive entre parcs et jardins : le théâtre Victoria Eugenia et l’hôtel de ville. Ce sont deux des bâtiments emblématiques, chacun dans son propre style, mais tout aussi intéressants. La mairie, de style art déco, était autrefois le Gran Casino.

Une fois de plus, la plage de La Concha nous offre l’occasion de profiter de l’image la plus célèbre de Saint-Sébastien. Au centre, une station thermale centenaire peut être caressée par les eaux du golfe de Gascogne qui baignent la baie. Sur la route du mont Igueldo, le palais Miramar, avec ses jardins et ses lignes néo-gothiques, attire l’attention. Une fois au sommet, le point de vue partage l’espace avec un autre classique de la ville : le parc d’attractions. Et au pied de celui-ci se trouve l’une des images emblématiques de Saint-Sébastien, l’héritage de Chillida, le Peigne du Vent.

Zarautz et Getaria, plage et lieu historique du Pays Basque

L’itinéraire le long de la côte du Pays Basque nous oblige à nous arrêter à Zarautz. C’est un coin merveilleux où les belles plages abondent, une excellente nouvelle pour les surfeurs et ceux qui souhaitent se baigner sous les rayons de soleil ! Sans oublier un autre lieu fondamental de Gipuzkoa comme Getaria. C’est le lieu de naissance du célèbre marin Juan Sebastian de Elcano.

À Zarautz du Pays Basque, le choix en gastronomie occupe une place. A titre d’illustration, le citoyen, Karlos Arguiñano, qui tient son restaurant sur la plage. Avec un peu de chance, vous pourrez le rencontrer au marché. Un autre exemple exceptionnel : les produits de la mer et les jardins potagers de Gipuzkoa. Tout près se trouve le témoignage millénaire du passage des Romains sur ces terres, dans le site archéologique de Santa María la Real.

Dans les Pays Basque, Zarautz est une destination privilégiée pour ceux qui recherchent de grosses vagues. Parce qu’elle est favorisée par la plage de la ville. Une étendue de sable qui offre un endroit pour profiter de la magnifique mer à tout moment de l’année. Mais si vous ne voulez pas vous baigner, la meilleure chose à faire est d’aller dans la ville voisine de Getaria. Si vous arrivez à l’heure du déjeuner, il n’y a probablement plus de place pour déguster le poisson qui est vendu aux enchères le matin, au marché aux poissons, et qui est servi ici rôti sur le grill, dans d’énormes barbecues situés à côté des terrasses. Après le déjeuner, le village vous invite à faire une promenade dans son centre historique isolé, en passant sous l’église du Salvador, puis en pénétrant à l’intérieur.

Gernika, l’emblème de ville du Pays Basque

En 1937, l’armée de l’air allemande a bombardé la ville et l’a réduite en ruines. Seul l’arbre Guernica et la Casa de Juntas ont su rester debout. En effet, le Pays basque a obtenu son autonomie au Moyen-Âge, ce qui donne une idée de son importance et de l’emblème qu’il constitue pour la ville.

Tout ce qui a été détruit est rappelé dans des musées qui méritent d’être visités. Il est également intéressant de coïncider le voyage à Gernika le lundi, jour du marché, où les agriculteurs et les éleveurs de la région montrent leurs produits à toute la ville, dans le cadre d’une manifestation hebdomadaire qui n’est pas sans intérêt.

Bermeo, ancienne ville maritime du Pays Basque

Autrefois une ville maritime dédiée à la chasse à la baleine, Bermeo est encore aujourd’hui une ville aux charmes inouïs et aux yeux tournés vers la mer. Un grand brise-lames protège l’anse où les petits bateaux jettent l’ancre contre la fureur parfois excessive du golfe de Gascogne. Le Musée du Pêcheur, situé dans la Tour Ercilla, rappelle les anciennes traditions maritimes du Pays Basque, dont certaines sont encore présentes au pied du quai.

En marchant dans les rues, nous nous arrêtons devant l’église de San Juan de Gaztelugatxe, pour arriver plus tard au port de pêche qui approvisionne la population en délices marins du Golfe de Gascogne. Et pour découvrir comment sont fabriqués les produits de la mer, il faut se rendre à la conserverie Zallo. Des visites guidées vous permettent de voir comment les femmes travaillent, en préparant diverses conserves comme le thon, les anchois et d’autres délices de la mer que vous pourrez ensuite déguster dans une exposition culinaire.

Bilbao, capitale du Pays Basque

La capitale de la Biscaye offre un nombre d’escales gastronomiques avec les Pintxos comme grands protagonistes, qui vous permettra d’ailleurs de découvrir la ville industrielle reconvertie de l’estuaire du Nervion. Le Musée Guggenheim Bilbao était une entreprise architecturale la plus risquée dans la ville puisqu’il a contribué à recapitaliser Bilbao en lui donnant une nouvelle chance dans une nouvelle époque. Frank Gehry a été l’un des premiers à changer la forme de Bilbao. Après lui, d’autres grands de l’architecture comme Norman Foster ou Calatrava sont venus.

Une fois le nouveau visage de Bilbao découvert, un retour aux origines s’impose ! Cela passe par la visite des sept rues qui forment son centre historique où, chaque jour, la gastronomie basque de tradition et d’avant-garde ouvre ses portes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *