Voyager pour renforcer son ouverture d’esprit

Vous avez certainement déjà éprouvé ce sentiment agréable de réconciliation avec la vie que vous ressentez lorsque vous voyagez. Quand on voyage, on ouvre son esprit. Nous devenons plus tolérants. Nous devenons capables de voir nos préjugés et de les limiter jusqu’à ce que nous les éliminions progressivement au fur et à mesure de nos nouvelles expériences. Voyager est la façon la plus authentique de connaître le monde, mais aussi de connaître en profondeur, sans les voiles qui nous gênent la vue, les préjugés que nous portons sur nos épaules. Nous tenons pour acquis que notre façon de concevoir la vie et de la vivre au quotidien est la bonne. Et lorsque nous voyageons, nous découvrons combien les autres sont étranges et combien nous pouvons être étranges. Quelles drôles d’habitudes ont ces gens. Mais pourquoi font-ils ça ? Ils sont drôles. Vous avez certainement entendu ces phrases plus d’une fois, ou peut-être est-ce vous qui les avez prononcées.

Le plus grand préjugé : ce qu’on fait est bien, ce que vous faites est mal.

Il y a une tendance particulière que nous adoptons lorsque nous devons interpréter des informations externes. Les choses que nous faisons, les choses que nous connaissons, les choses que nous avons l’habitude de voir sont normales. Ce qui ne fait pas partie de nos habitudes est étrange, bizarre. C’est comme s’il y avait une ligne de démarcation entre ce qui est bien et ce qui est mal. Entre la bonne façon de faire et de voir les choses et l’étrange et l’insensé. Pour mieux comprendre ce concept, nous allons donner un exemple. Si vous êtes une personne calme et sereine, pensez à ce que vous avez ressenti lorsqu’un moment de colère a mis à l’épreuve votre capacité de contrôle de soi. Vous avez certainement dû vous sentir étrange et, en même temps, mal à l’aise : les gens qui se mettent habituellement en colère ne savent pas comment le prendre, parce qu’ils n’ont pas pratiqué.

Notre culture nous façonne, mais elle ne nous détermine pas

Lorsque nous voyageons, quelque chose comme cela se produit. Nous ne pouvons pas prétendre considérer que seules nos coutumes sont sensées et considérer les autres comme un délire de non-sens. Le patrimoine culturel, le paysage et l’environnement social façonnent les gens et leurs habitudes. La vie de notre environnement nous définit depuis l’enfance. Ce sont les expériences, par lesquelles nous entrons en relation avec des personnes différentes, nous sortons de notre territoire habituel, nous nous informons, nous voyageons et vivons une routine distincte, pour adoucir le modèle que nous impose la génétique. Si nous sommes capables de regarder vers l’extérieur avec des yeux curieux et sans préjugés, nous ferons un grand pas sur la voie de la tolérance. Prétendre que notre façon de voir la vie est la seule juste et sensée est une forme de pensée très limitée qui nous rendra beaucoup plus pauvres. Une pauvreté de l’âme. La vraie richesse vient des leçons que nous recevons chaque jour dans la vie, des leçons qui nous rendent plus ouverts et plus tolérants.

Regarder la vie avec curiosité et sans préjugés

Si seulement nous pouvions voir au-delà de notre petit nombril. Avec un regard de générosité et une saine curiosité. Un regard qui tente d’embrasser d’autres âmes, d’autres esprits, d’autres modes de vie. Si vous le souhaitez, vous pouvez filtrer les expériences. Vous avez le temps de continuer à vous construire en tant que personnes, de décider ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas dans la vie. Mais si vous vous rapportez au monde avec les yeux couverts, vous ne verrez rien. Seulement l’obscurité. Et l’obscurité fait parfois peur. Si vous les ouvrez, vous verrez la lumière. La lumière de l’ouverture à la vie, la lumière de la tolérance.

L’ouverture d’esprit à travers la découverte du monde

Les voyages sont une formidable opportunité d’accroître sa culture générale. Quand on part à la découverte d’un pays, d’une région ou d’une ville, on découvre en même temps et en grandeur nature des passages entiers de nos vieux livres d’histoire-géographie. Le voyage est une vraie école à ciel ouvert pour peu que l’on prenne le temps de s’intéresser en profondeur aux lieux qu’on visite.  Bourlinguer, c’est également l’occasion de se confronter à la réalité du monde. Explorer permet de prendre conscience de la pauvreté ou des défis écologiques auxquels la planète doit faire face. En découvrant le monde, on est poussé à ramener à leurs justes proportions nos propres difficultés, à relativiser. Le voyage permet aussi d’apprendre à faire preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit. Il peut être à l’origine du développement d’une conscience sociale et environnementale. C’est en s’ouvrant aux autres, à d’autres expériences et d’autres cultures que l’on peut modifier sa perception du monde. La découverte de coutumes différentes des siennes transforme indéniablement l’état d’esprit du voyageur.

Partir, c’est aussi se découvrir

Quand on se lance dans un périple, on doit souvent sortir de sa zone de confort : faire des choses dont on ne se croyait pas forcément capable comme se repérer dans une ville étrangère ou communiquer dans une langue que l’on ne maîtrise pas. C’est ainsi que l’on peut se découvrir des talents insoupçonnés, de nouvelles passions : la photographie, l’écriture ou le dessin. En voyage, le cerveau soumis à de nouvelles expériences est plus actif et les capacités cognitives du voyageur augmentent. Un voyage est aussi parfois l’occasion de faire une pause dans sa vie, d’adopter un autre rythme. Au retour d’un périple, le voyageur peut prendre du recul. Le voyage permet alors de d’appréhender différemment sa vie quotidienne, de se recentrer sur ses priorités ou de trouver un nouveau sens à sa vie. Il peut être le point de départ d’un changement de cap dans son existence ou d’un regain de créativité. 

Comment tirer le meilleur parti d’un voyage ?

Pour qu’un voyage prenne du sens, il est important d’apprendre à sortir des sentiers battus. Il faut savoir se détendre, prendre le temps et se laisser porter par sa curiosité. Oubliez votre agenda, ne planifiez pas chaque journée, ne réservez pas à l’avance toutes les visites de votre périple et laissez-vous de la souplesse dans votre itinéraire. On ne découvre jamais aussi bien une ville qu’en s’y perdant, en allant à la rencontre de ses habitants.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas besoin de partir loin pour voyager. L’exploration du monde commence au pas de sa porte. Il ne s’agit pas d’aligner des kilomètres, mais bien d’un état d’esprit. Adopter une attitude d’ouverture et d’adaptation, s’intéresser aux lieux et aux personnes qui nous entourent, c’est déjà voyager.

L’ouverture d’esprit, qu’est-ce que c’est?

D’après la définition du dictionnaire : l’ouverture d’esprit qualifie l’attitude d’une personne faisant preuve d’une grande tolérance, manifestant de l’intérêt, de la curiosité et de la compréhension pour les idées qui diffèrent en partie ou totalement des siennes. C’est donc être réceptifs, ouverts à de nouvelles idées et points de vue différents des nôtres. Accepter et surtout respecter la différence. Respecter la liberté d’opinion et les attitudes d’autrui, avec bienveillance. Avec ce constat, c’est ne pas s’arrêter à des certitudes, être capable de remettre en question ses propres idées en vue de nouveaux éléments.

Comment avoir une meilleure ouverture d’esprit ?

Si vous voulez avoir l’esprit plus ouvert à de nouvelles idées, croyances ou expériences, vous avez de la chance ! Il existe de nombreuses manières amusantes et simples d’exercer son ouverture d’esprit. Essayez de nouvelles choses et rencontrez de nouvelles personnes chaque fois que cela est possible tout en travaillant à écouter plus que vous ne parlez. Tout le monde a des préjugés, c’est pourquoi vous devez remettre en question vos croyances et faire de votre mieux pour remarquer les moments où vous faites des suppositions. Plus vous vous y entrainez et plus il vous sera facile de vous identifier à des personnes provenant de différents milieux.

Écoutez de nouvelles musiques. Essayez d’écouter un nouveau genre musical toutes les semaines. Explorez des chaines de service de musique en ligne, faites des recherches en ligne ou demandez des recommandations à vos amis. Lorsque vous écoutez différents genres de musique provenant de régions différentes du monde à des moments différents de l’Histoire, vous rendez votre cerveau plus réceptif à de nouvelles expériences. La nouvelle musique peut vous aider à vous connecter émotionnellement à de nouvelles personnes, de nouveaux lieux et de nouvelles choses.

– Lisez plus de romans et de nouvelles. Une bonne histoire peut vous aider à vous mettre à la place de quelqu’un d’autre à un endroit ou un moment différent. Rendez-vous à la bibliothèque, faites des recherches et trouvez des romans avec des intrigues, des environnements et des personnages inconnus. Par exemple, vous pourriez lire des livres écrits par des auteurs étrangers ou lire des auteurs confrontés à une certaine difficulté par exemple des problèmes d’identité sexuelle, d’origine ou d’orientation sexuelle.

– Apprenez une nouvelle langue. Une nouvelle langue peut vous permettre de communiquer avec de nouvelles personnes et de découvrir de nouvelles cultures. Trouvez un cours dans un centre communautaire ou utilisez une application pour vous y mettre. En apprenant une nouvelle langue, vous améliorerez votre compréhension de différentes cultures. La manière dont une culture organise ses pensées sous forme de mots peut vous offrir un meilleur point de vue sur ses valeurs et traditions.

– Participez à un service religieux d’une autre religion. Essayez d’obtenir une meilleure compréhension d’une autre religion. Vous pourriez demander à un ami qui suit une autre croyance si vous pouvez l’accompagner. Vous pourriez aussi trouver une église, une mosquée, une synagogue, un temple ou un autre lieu de culte et vous y rendre seule. Il pourrait être plus poli de demander en avance si vous pouvez joindre le service. Vous ne voulez pas vous imposer lors de certaines cérémonies comme un mariage ou une fête religieuse sans y avoir été invité. Rendez-vous à ces services avec l’esprit ouvert. Ne vous attendez pas à expliquer ce en quoi vous croyez ou à prouver aux autres qu’ils ont tort. Écoutez simplement, observez et essayez d’exprimer votre gratitude envers ce nouveau groupe pour partager leur temps et leurs valeurs avec vous.

– Suivez un cours. L’apprentissage d’une nouvelle compétence est une excellente manière de vous ouvrir à de nouvelles expériences. Vous pourriez suivre un cours dans une matière qui vous plait déjà ou essayez quelque chose de complètement nouveau. Par exemple, vous pourriez apprendre à jardiner, à cuisiner, à faire du yoga ou à pratiquer des arts martiaux. Les centres communautaires, les universités et certains centres spécialisés offrent souvent ce genre de cours gratuitement ou à bas prix. Il peut être extrêmement bénéfique de stimuler votre créativité, c’est pourquoi vous pourriez suivre des cours de danse, de peinture, de dessin, de théâtre ou d’autres activités artistiques. Les cours en groupe sont aussi une excellente façon de rencontrer des gens

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *